Logo Unis-Cité
Logo Mairie de Paris
Logo Service Civique

Un testament culturel : la collection Campana au Louvre

31 Jan 2019

Le marquis italien Giampetro Campana a réuni au XIXème siècle de très nombreux objets d’art italiens, constituants ainsi la collection privée la plus importante de son temps. Mais en 1857, Campana est arrêté et condamné pour malversation financières. Sa collection est alors saisie, mise en vente par l’état pontifical et dispersée dans divers pays ( Angleterre, France, Russie...).

 

L’exposition suit l’ordre des Cataloghi Campana (catalogue créé par le collectionneur pour faciliter la mise en vente de ses objets) qui permettent de mettre en ordre la collection, immense et très hétérogènes. Nous retrouvons donc les huit classes antiques et les quatre classes modernes permettant ainsi de rendre compte de la logique du collectionneur. Ce dernier n’était d’ailleurs pas simple acheteur mais récupéra de nombreux objets de fouilles de l’époque et finança d’autres chantiers archéologiques, notamment ceux effectués dans la Nécropole de Banditaccia.

 

La collection antique est présentée en première: On y trouve des pièces exceptionnelles comme le Sarcophage des époux , mais également de nombreux objets de la vie
quotidienne. Les sculptures ont également une place importante dans la collection, notamment cette main monumentale en bronze doré. Cette dernière fait 150 cm de haut, et serait une partie d’une statue de l’empereur Constantin datant du IVe siècle. D’autres
morceaux (la tête, le poignet et le globe) sont conservés aux Musées du Capitole à Rome.

 

 

L’exposition continue ensuite avec la collection de Modernes qui rassemble de nombreuses peintures, des éléments de décor mobilier ou encore des oeuvres monumentales. Nous pouvons citer la bataille de San Romano du peintre italien Paolo Uccello qui est considéré comme le chef d’oeuvre de la collection. L’oeuvre est constituée de trois tableaux dont un est exposé au Louvre. Les deux autres sont respectivement conservés à la National Gallery à Londres et à la Galerie des offices de Florence.


La collection a inspirée les artistes européens de l’époque, notamment les orfèvres.
L’exposition tend à montrer ces inspiration, les restaurations faites sur les oeuvres et les
imitations qui ont pu être réalisées à l’époque comme le collier à pendentif en forme de tête d’Achéloos créé vers 480 AC et dont nous pouvons voir une copie faite en 1858-1859.


Une majeur parti de la collection Campana fut achetée par la France en 1861 sur ordre de Napoléon III. Il dépensera 4 360 400 francs-or, afin d’acheter quelques 11 835 oeuvres d’art et 641 tableaux.. Ces dernières furent partagées entre le musée du Louvre et de nombreux musées de province.
 

Le Louvre réunira au total plus de 500 oeuvres pour cette exposition, en partenariat avec le musée de l’Hermitage. Elle est la première exposition qui permet de vraiment rendre compte de l’immensité de la collection amassé par Campana. Vous pouvez l’admirer du 7 novembre 2018 au 18 février 2019.

Please reload

Posts Récents

24/03/2019

Please reload

Rechercher par Tags
Please reload

Archives
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • YouTube Social  Icon
  • Twitter Basic Square